Vous êtes ici : > Accueil > S'informer > Etablir les faits
> Etablir les faits

Dès les premiers agissements ou l’apparition de la souffrance au travail, il est indispensable d’établir un récit précis des faits et leur chronologie.

Il appartient en effet à la victime de rapporter des éléments de fait. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de situations ou de pratiques qui peuvent constituer (mais pas nécessairement des faites de maltraitance).

Les pratiques sont nombreuses et doivent être notées. A titre d’exemples, on peut citer le fait de couper la parole systématiquement, de critiquer le salarié en public, de ne plus lui adresser la parole, de lui changer ses horaires, de ne pas l’inviter à des réunions, de répartir de manière inégalitaire le travail, de contrôler la durée de ses pauses, de refuser les demandes de formation du salarié, de prescrire des consignes confuses et contradictoires qui rendent le travail infaisable, de fixer des objectifs sans donner les moyens de les atteindre, de supprimer des tâches définies dans le contrat de travail, de le priver de bureau, de téléphone, d’ordinateur, vider les armoires, de l’effacer le salarié des organigrammes…

Pour avoir une liste plus précise des techniques de management pathogènes : www.souffrance-et-travail.com/















Bookmark and Share