> La FNATH vous accompagne

Un accompagnement juridique

Avec ses juristes sur l’ensemble du territoire et son expérience de ses situations, la FNATH vous accompagne et vous conseille sur la conduite la plus adaptée selon la situation.

Les experts de la FNATH ont animé en 2011 une journée spéciale Bien vivre au travail sur l’antenne de RTL.

Pour nous contacter : http://www.fnath.org

Une écoute, des consultations spécifiques

La FNATH organise ou participe dans certains départements à des consultations souffrance et travail. Des consultations spécialisées sont également organisées dans les centres hospitaliers, dont la liste est consultable sur le site www.souffrance-et-travail.com

Sandrine Triballier, psychologue de la consultation Souffrance au travail de la FNATH Ille-et- Vilaine-Côtes-d’Armor (1), reçoit de nombreux patients en épuisement professionnel, physique et émotionnel lié aux conditions de travail. « Beaucoup refusent d’être arrêtés et ont tendance à pousser au prix de leur santé. Ils ont bien sûr peur de perdre leur emploi. On voit une quantité importante de cas de harcèlement, de comportements agressifs et de chacun pour soi. Situations qui entraînent des dépressions réactionnelles. » Sans oublier les problèmes de dos, de cervicales, et autres sciatiques etc.

« Le sujet récurrent ?, confirme Michel Greco, président du groupement Rhône-Ain, c’est le harcèlement. En Rhône-Alpes, La FNATH est partenaire du réseau régional d’accueil et de prévention « souffrance et travail » (2). « Les gens arrivent au bout du rouleau. Ils ne projettent plus dans l’avenir et la plupart ne demandent qu’une chose : sortir immédiatement de la situation conflictuelle dans laquelle ils ont été plongés. »

Marie Pascual, elle, est médecin du travail, et participe à la consultation de la région parisienne de l’Union des mutuelles Ile-de-France (3), impulsée il y a une dizaine d’années par la FNATH. Une consultation qui a pour priorité d’aider les collectifs de travail à agir dans les entreprises. En effet, martèle-t-elle : « il faut faire en sorte que les gens réagissent. Il ne s’agit pas seulement de mettre en place des numéros verts et des psys pour écouter les salariés ! Ces derniers doivent s’emparer des outils disponibles pour réagir. Cela exige de solliciter CHSCT, collectifs de salariés, syndicats, professionnels de la prévention des risques etc. »

(1) 02 99 30 58 43
(2) 04 72 60 86 14
(3) 01 47 00 17 57



Bookmark and Share