> Les acteurs dans l’entreprise

Il est important de se faire aider pour sortir de l’isolement. Dans l’entreprise, de nombreux acteurs peuvent être saisis par les personnes en situation de souffrance au travail.

Votre employeur
Selon l’origine de votre souffrance au travail, vous pouvez choisir de vous adresser directement à votre employeur.

Les délégués du personnel
Lorsqu’ils sont présents dans l’entreprise, ils constituent des acteurs incontournables pour vous accompagner. Ils participent au dialogue social de votre entreprise pour améliorer de façon continue les conditions de travail et préserver la santé de chaque employé.

Ils peuvent :
- vous défendre lors des réunions mensuelles avec votre employeur,
- vous informer par voie d’affichage,
- vous contacter à votre poste de travail pour évaluer concrètement votre problème,
- saisir l’inspection du travail de toutes les plaintes et observations relatives à l’application de la réglementation concernant notamment les conditions de travail.

Au maximum, le code du travail prévoit dans les situations présentant un danger grave et imminent pour la santé un droit de retrait. L'exercice de ce droit de retrait est susceptible d’être sanctionné (licenciement, faute grave) s’il n’est pas fondé. Vous prenez donc un risque, qu’il convient de mesurer avant de faire l’usage de ce droit. Il est préférable de consulter les délégués (ou le CHSCT) avant de l’exercer.

Le médecin du travail
Comme le médecin traitant, le médecin du travail est soumis au secret médical. Il est là pour vous conseiller. Le contact avec votre médecin du travail ne se résume pas seulement aux visites obligatoires. Vous pouvez demander à le rencontrer quand vous le souhaitez et lui expliquer ce que vous vivez.
Le médecin du travail s’assure que les conditions de travail respectent la santé des salariés. Il conseille l’employeur et les salariés pour les alerter sur les risques pour la santé et proposer des solutions de prévention et d’amélioration des conditions de travail. Il peut, sans parler de vous nominativement, interpeller l’entreprise, la direction, le CHSCT (Comité d’Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail) et les délégués du personnel.
Si vous êtes en arrêt de travail depuis plus de trois mois, une visite de pré-reprise est organisée par le médecin du travail à l’initiative du médecin traitant, du médecin conseil des organismes de sécurité sociale ou du salarié.

Le CHSCT

Le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail est l’instance représentative du personnel chargée des questions de sécurité et de santé dans l’entreprise. Il a pour mission de contribuer à la protection de la santé des salariés et de débattre de toutes les questions d’hygiène et de sécurité posées dans l’entreprise.

Participent au CHSCT, l’employeur, les représentants du personnel, le médecin du travail, l’inspecteur du travail, le contrôleur de la CRAM, etc. C’est une instance très utile pour la prévention.

Présent dans toutes les entreprises de plus de 50 salariés, le CHSCT :
- analyse les risques pour la santé et la sécurité au travail ;
- enquête et propose des actions de prévention ;
- sous certaines conditions, il peut requérir l’avis d’experts extérieurs ;
- il dispose d’un droit d’alerte.





Bookmark and Share